Onde de choc

Alors que le nombre de morts sur les routes repart à la hausse après une diminution ininterrompue de l’accidentalité routière en France, La Sécurité Routière décide de remettre le sujet au cœur du débat public.

Année2015
WhatPublicité, réalisé en partenariat avec La Chose
Récompenses- Cannes 2016 l 3 lions bronze dont un dans la catégorie public health & safety

- Prix de la campagne citoyenne 2016

- Top/Com 2016 l Or dans la catégorie campagne de publicité

- Top/Com 2016 l Or dans la catégorie stratégie de communication
01_BABEL_048_Case-DSR.jpg
02_BABEL_048_Case-DSR.jpg
03_BABEL_048_Case-DSR.jpg
04_BABEL_048_Case-DSR.jpg
05_BABEL_048_Case-DSR.jpg
06_BABEL_048_Case-DSR.jpg

De constat est née une nouvelle histoire : celle de la longue traîne de l’accident et de tous blessés, directs et indirects. Un accident dont l'onde de choc se propage depuis la personne touchée sur la route jusqu'à tout son entourage, pour partager l’idée que nous sommes tous touchés, tous concernés, et donc tous responsables.

 

En complément de la campagne et pour porter les messages de La Sécurité routière, les entreprises les plus avancées en matière de prévention du risque routier professionnel ont été mobilisées pour mettre en avant leurs bonnes pratiques et inciter les autres entreprises à s’engager plus avant. 

 

Un grand mouvement managérial en faveur de la sécurité routière des salariés a ainsi pu voir le jour et s’est concrétisé en octobre 2016 par un appel national et la signature par 21 grandes entreprises réunies au ministère de l’Intérieur des "7 engagements pour une route plus sûre" Des signataires dont le nombre ne cesse de grandir depuis.

 

Résultats :

 

1 400 employeurs signataires

 + de 3,2 millions de salariés couverts 

62 % des employeurs savent désormais qu’un dirigeant peut être tenu pour responsable en cas d’accident de la route impliquant un salarié sur un trajet professionnel (+ 8 points en un an).

Ne pas cliquer
giphy-24